top of page
  • Photo du rédacteurNovi Maker

A l’aube de la quatrième révolution industrielle, voici les 10 technologies à retenir pour le futur de l’industrie



C’est devenu une réalité, les technologies émergentes vont envahir progressivement nos usines dans les 10 prochaines années. Encore balbutiantes il y a quelques années, les technologies de pointe comme l’impression 3D metal, la blockchain ou la réalité mixte se sont démocratisées dans de nombreux secteurs de pointe et arrivent progressivement vers des industries plus classiques.

Toutes les nouvelles technologies émergentes ne vont pas transformer le paysage de l’entreprise ou le paysage social mais certaines ont véritablement le potentiel de bouleverser notre façon de concevoir, de vivre ou de travailler et vont réorganiser les champs de valeurs.

 

1.       L’Internet mobile et l’ultra connectivité

Interfaces, capteurs et applications vont évoluer parallèlement aux équipements informatiques mobiles qui dominent la connectivité de l’Internet. D’ici 2025, l’accès à la connectivité mobile concernera plus de 4 milliards de personnes supplémentaires. Les technologies de l’Internet satellitaire vont aussi révolutionner l’accès à la donnée quelque soit votre position sur le globe

 

2.       L’Intelligence artificielle

Le machine learning et les interfaces utilisateur vont par exemple permettre de fiabiliser la reconnaissance de la parole, des gestes et vont nous permettre d’améliorer la productivité ou de simplifier une partie du travail de la connaissance mais ce n’est que la partie visible de l’iceberg. L’IA représente probablement le grand bouleversement technologique annoncé qui nécessite un cadre d’utilisation afin d’exploiter tous les performances de l’IA au profit de l’humanité !

 

3.       La Réalité virtuelle, mixte et augmentée

La puissance et la miniaturisation des systèmes embarqués nous permettent aujourd’hui de traiter de l’image à une vitesse importante avec très peu de latence. Les applications de la réalité virtuelle, mixte ou augmentée sont immenses : De la chirurgie à la formation d’opérateurs ou encore de la simulation en zone dangereuse, les grands acteurs du numérique proposent aujourd’hui des plateformes de plus en plus ouvertes qui permettent de customiser de nouvelles applications métier.

 

4.       La technologie cloud

C’est déjà fait pour de nombreuses applications bureautiques et systèmes d’informations ; la technologie cloud envahie progressivement les usines. Grâce à une cybersécurité renforcée, remontée de données, gestion de production, simulation et calculs, de nombreuses activités industrielles se réalisent aujourd’hui via le cloud. Presque toutes les applications Web et de services TI pourraient être fournies via le cloud à terme.

 

5.       L’Internet des objets (IoT)

Plus de 9 milliards d’appareils sont actuellement connectés à Internet et on estime que ce chiffre va augmenter pour atteindre entre 50 milliards et 1 billion sur les dix prochaines années. Les entreprises vont devoir surveiller et sécuriser les produits, les systèmes, les appareils et même les utilisateurs. Parfois envahissante et parfois futile dans des applications BtoC, l’IoT a réellement trouvé sa place dans l’industrie : Par exemple, pour tracer des pièces, stocker ou encore assurer une gestion logistique optimum. Gain d’énergies et de productivité sont à la clé !

 

6.       La robotique avancée

Les progrès réalisés en intelligence artificielle, vision industrielle, capteurs, moteurs, équipement hydraulique et matériaux ont modifié la façon dont les produits et les services sont conçus. Une nouvelle aire technologique va transformer nos lignes de production apportant de la vélocité, de la fiabilité avec des robots de toute nouvelle génération.

 

7.       La biométrie

Avec des problèmes récurrents de cybersécurité, nos mots de passe vont laisser progressivement la place à des identifications de plus en plus précises et de plus en plus personnelles. La biométrie est en passe de prendre le dessus sur l’ensemble des systèmes avec l’identification par le visage, la voix, les yeux, la main et la signature. Il en va de soi que ce type d’identification sera d’autant plus utile qu’elle sera encadrée par une réglementation qui protégera les utilisateurs.

 

8.       L’impression 3D

L’impression 3D va permettre d’atteindre des niveaux sans précédent de personnalisation de masse et de considérablement réduire le coût de la chaîne logistique, générant un impact économique estimé entre 230 et 550 milliards de dollars annuels d’ici 2030. Les technologies 3D sont en pleines effervescences : Impression métal, impression céramique, impression additive sur différents supports. Les avancées technologiques dans ce domaine sont considérables et promettent des optimisations de production avec à la clé une réduction de consommation de matière première ainsi qu’une possibilité à terme de relocaliser la production.

 

9.       Le Génomique

Selon l’Inserm, L’édition génomique permet aux chercheurs d’effectuer les modifications génétiques de leur choix, afin de développer des modèles cellulaires sur mesure, pour progresser dans la connaissance du développement des organismes vivants, des maladies, ou encore pour tester des molécules thérapeutiques. Des premiers essais cliniques se fondant sur cette approche ont débuté, visant à à traiter des maladies monogéniques, certains cancers ou encore des maladies infectieuses. C’est une technologie essentielle et prometteuse pour la santé de manière générale et pour l’ensemble de l’industrie pharmaceutique. Même si nous en sommes qu’aux balbutiements, développer de nouveaux médicaments personnalisés et traiter des pathologies jusqu’ici incurables deviennent réalité.

 

10.   La Blockchain

La blockchain est surtout connue pour sa monnaie virtuelle Bitcoin mais un récent rapport a révélé plus de 60 cas d’utilisation différents de cette technologie dans 200 entreprises.  la blockchain est une technologie qui permet de garder la trace d'un ensemble de transactions, de manière décentralisée, sécurisée et transparente, sous forme d'une chaîne de blocs. Ses avantages sont multiples : Décentralisation des traitements, sécurisation des transactions, meilleures identifications, meilleures productivité …

 

Un 11ème en bonus 😊 l’informatique quantique;

L'informatique quantique est une technologie en plein essor qui exploite les lois de la mécanique quantique pour résoudre des problèmes trop complexes pour les ordinateurs classiques. Quand les supercalculateurs ne peuvent plus répondre à des problématiques complexes, l’informatique quantique prends la main. Ce sont des machines à base de supraconducteurs qui travaillent de manière bien différentes de nos simples ordinateurs. Technologie encore émergente et réservée à des domaines de pointe, elle va nous permettre à terme de simuler, d’évaluer ou encore d’imaginer des modèles prédictifs d’évolution comme le climat, la biodiversité ou le domaine cosmique. L’industrie n’est pas en reste mais elle devra encore attendre un peu avant d’utiliser couramment cette technologie.

 

Et si nous parlions de vos projets et des technologies émergentes que vous pourriez exploiter dans vos futurs produits, services ou organisations?

 

15 vues0 commentaire
bottom of page