• Emmanuel CORRE

Eco-innovation - Acte I

Dernière mise à jour : 30 juin

Comment lancer une nouvelle dynamique d'innovation dans votre entreprise grâce à l’économie circulaire ?


Les crises se succèdent et nos entreprises s’adaptent tant bien que mal : crise sanitaire, crise géopolitique qui nous conduisent vers une explosion des couts de matières premières et de l’énergie ainsi que vers une réorganisation; de l’industrie mondialisée. Malheureusement, ce lot d’incertitudes ne semble pas se tarir.

Selon le dernier rapport du GIEC, le pire est à venir : En continuant de pousser nos modèles économiques actuels à leur paroxysme, nous allons bientôt faire partie, nous aussi, des espèces en voie de disparition !

Bonne nouvelle, investir dès maintenant dans l’éco-innovation est probablement la meilleure stratégique pour le futur de votre entreprise et accessoirement de notre prochain. Ok, jusqu’ici on est tous d’accord mais par où commencer ?


Tout d’abord, l’éco-innovation, quésaco?

L’Eco‐innovation c’est toute innovation qui débouche sur la création ou l’exploitation d’un produit, d’un procédé, d’un service, ou encore d’une organisation, en prenant en compte tout au long de son cycle de vie, ses impacts sur le changement climatique, sur la raréfaction des ressources ainsi que sur l’appauvrissement de la biodiversité.


Je vous propose un rapide focus sur l’éco-innovation et les vertus de l’économie circulaire : C’est avant tout un gisement phénoménal d’opportunités qui s’ouvrent aux entreprises, à travers le développement de nouveaux modèles commerciaux basés sur la location, la répartition et la prestation des services mais aussi à la mise en place d’innovations sociales et systémiques pour le consommateur.


Voici les 7 principes clés de l’économie circulaire:


1. L’éco-conception: qui permet de minimiser l’impact environnemental de l’élaboration des produits. C’est, par exemple, concevoir un produit robuste et réparable qui permettra d’augmenter significativement sa durée de vie.


2. L’écologie industrielle: l’organisation qui optimise l’usage des ressources. On peut citer par exemple la société Arkeo-System qui a mis au point une solution constructive pour le bâtiment à base d'ossature métallique légère. Cette technique permet de réduire considérablement l'utilisation d'acier tout en apportant une structure agile et robuste à la fois.


3. L’économie de la fonctionnalité : elle incite à privilégier l’usage d’un produit à sa possession. L’entreprise Soofut met à disposition des brasseries, des fûts inox en location, permettant d’une part de mutualiser les parcs de contenants et d’autre part, de réemployer quasiment à l’infini les contenants après lavage.


4. Le réemploi : C’est toute opération par laquelle des substances, matières ou produits qui ne sont pas des déchets sont utilisés de nouveau pour un usage identique à celui pour lequel ils avaient été conçus. Dans le domaine des emballages par exemple, le réseau consigne fait état des nombreuses dynamiques sur le territoire français.


5. La réparation : qui permet à certains produits de retrouver une deuxième vie. Depuis plus de 30 ans, le réseau ENVIE collecte, répare et remet sur le marché des équipements électroménagers et électroniques grand public. Au-delà de ses vertus écologiques, l’entreprise accueille la majeure partie de ses salariés en parcours d’insertion professionnelle.


6. La réutilisation : certaines composantes d’un produit peuvent se démonter, être réparées et avoir une autre utilisation. Le BTP est devenu aujourd’hui un acteur important dans ce secteur en développant des filières de concassage de gravats à destination de remblais ou de nouveaux bétons. La société Neolithe a mis au point une technique brevetée de fossilisation des déchets en les transformant en granulats.


7. Le recyclage : il vise à réutiliser les matières premières issues de déchets, en boucle fermée ou en boucle ouverte. On peut citer par exemple, le réseau LE RELAIS qui a mis sur le marché une laine de coton issue de vêtements usagés, isolant thermique et phonique pour le secteur du bâtiment. Un procédé de fabrication peu gourmand en énergie, une matière première biosourcée, un prix ultra compétitif, une entreprise naturellement inclusive, une éco-innovation en somme remarquable !


Tous ces types d’éco-innovations permettent d’adapter et de changer les modes de production, les pratiques commerciales ou encore le comportement des consommateurs, en vue d'atteindre des niveaux plus importants de durabilité tout en générant une valeur ajoutée pérenne pour nos entreprises.


Alors, quel sera votre prochain projet d'éco-innovation ?

18 vues0 commentaire