• Emmanuel CORRE

Et si la réindustrialisation de la France n’était qu’un leurre ?



En cette rentrée boostée par les présidentielles, la réindustrialisation est une fois de plus sur les lèvres de tous nos candidats. La plupart d’entre eux s’emballent sur le sujet en promettant la renaissance d’un passé glorieux de la France industrielle. Le sujet mérite tout d’abord un petit flashback !

On part de loin, la France est le pays de l'Union européenne qui s'est le plus désindustrialisé depuis les années 70. De 5 millions 700 000 personnes employées dans l'industrie en 1974, on est passé à un peu plus de 3 millions en 2019. Même si la crise sanitaire a dévoilé au grand jour nos failles et notre dépendance à la Chine (comme le reste du monde d’ailleurs), le travail de reconquête ou de relocalisation qui s’annonce reste colossal. Mais concrètement, comment imaginez-vous cette réindustrialisation ? Certains vous diront qu’il suffit d’inciter les entreprises à produire localement en promettant des aides ou une TVA réduite. La réalité risque d’être tout autre. Les français sont-ils prêts à accueillir de nouvelles usines près de chez eux ? C’est bercer nos concitoyens d’illusion quand on connait la puissance de feu de la Chine à qui nous avons confié des secteurs entiers de notre belle industrie passée. C’est le cas du textile, de la métallurgie mais aussi de la mécanique ou de l’électronique grand public. Nous avons certes conservé quelques secteurs clé comme l’aéronautique, le spatial ou le militaire mais finalement nous avons perdu depuis longtemps la guerre stratégique des semi-conducteurs et des matières premières. L’innovation nous a permis de sauver les meubles mais pas nos usines. Ne faudrait-il pas définitivement faire le deuil de notre passé industriel? Nous pourrions aussi consacrer nos énergies à réinventer l’industrie de demain. Enfin, comment réconcilier les français avec l’industrie? De notre façon de consommer à la manière dont nous allons produire demain sur nos territoires, j’évoquerai quelques pistes de réflexion dans mes deux prochains posts 😊

2 vues0 commentaire